Interruption sécurisée de grossesse

La CAPSSR-BF clarifie les valeurs de 15 journalistes à Kombissiri

La salle de conférence de l’hôtel Mitbkieta de Kombissiri a accueilli du 22 au 23 octobre 2020 un atelier en clarification de valeurs et transformation d’attitude face aux interruptions sécurisées de grossesse à l’endroit de 15 rédacteurs en chef de médias. Cette formation dont le but était de renforcer les capacités des rédacteurs en chef sur la thématique et faciliter ainsi les écrits journalistiques a été organisée par la CAPSSR-BF avec l’appui technique et financier de Pathfinder.

 

 

Ecrire sur les DSSR (Droits en Santé Sexuelle et Reproductive) avec un impact positif, donner un visage humain à l’information, parler de l’interruption sécurisée de grossesse en professionnel, écrire des récits de vie.

Voici l’objectif de la CAPSSR-BF (Communauté d’Actions pour la Santé Sexuelle et Reproductive Burkina Faso) en initiant cet atelier en clarification de valeurs et transformation d’attitude face aux interruptions sécurisées de grossesse au profit de 15 rédacteurs en chef de médias. Il s’est agi le long de cette rencontre de rappeler les différents textes juridiques nationaux et internationaux en matière de SSR ; de définir les droits et les responsabilités en lien avec la SR des professionnels de médias d’une façon générale ; d’analyser les causes, les conséquences et les solutions de la stigmatisation faite aux personnes face aux cas d’avortement ; de définir des stratégies pour une meilleure communication sur les thèmes en lien avec les Interruptions Sécurisées de Grossesses. Au terme de cette rencontre qui s’est voulue très participative, les journalistes ont manifesté leur volonté et engagement d’agir aux côtés de la CAPSSR-BF pour une véritable évolution des mentalités avec la vulgarisation du protocole de Maputo.

Il faut dire que le protocole de Maputo en son article 14 stipule que l’avortement sécurisé est autorisé dans quatre (4) cas que sont :

  • En cas de grossesses issues d’un viol
  • En cas de grossesses issues d’un inceste
  • En cas de grave malformation du fœtus
  • Si la santé de la mère est en danger.

A l’issue de ces deux jours d’échanges, les lauréats du Concours d’excellence en productions médiatiques sur les DSSR en lien avec l’avortement sécurisé sont entrés en possession de leurs prix composés d’une attestation et d’une somme de 450.000f CFA pour les premiers des quatre catégories (radio, télé, presse écrite et presse en ligne), et d’un prix d’encouragement de 125.000f CFA pour chacun des deuxième de chaque catégorie.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.