I – Présentation de la structure

La Communauté d’Action pour la Promotion de la Santé Sexuelle et Reproductive au Burkina Faso, en abrégé CAPSSR-BF est née en 2015 de l’initiative de plusieurs organisations de la société civile burkinabè, engagée dans la lutte pour la promotion de la Santé Sexuelle et reproductive. L’initiative de la CAPSSR fait suite à la décision du gouvernement de procéder à la relecture du code pénal datant de l’année 1968, et dans le but de plaider pour la facilitation des conditions et des procédures d’accès à un avortement sécurisé au Burkina.

La CAPSSR-BF a pour vision « la construction d’une société dans laquelle les femmes et les hommes jouissent  équitablement de leurs  droits en matière de  santé sexuelle et reproductive ». Sa mission est de « contribuer à l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive à travers la lutte contre les violences basées sur le genre et l’effectivité de l’avortement dans les cas et conditions prévus par la loi ».

La CAPSSR-BF poursuit les objectifs suivants :

  • Promouvoir les droits en matière de SSR
  • Contribuer à améliorer le cadre juridique relatif à la SSR ;
  • Contribuer à améliorer le cadre juridique relatif à l’avortement ;
  • Contribuer à l’effectivité de l’accès à l’avortement ;
  • Contribuer à éliminer les différentes formes de violences basées sur le genre ;
  • Influencer les politiques nationales en faveur de la SSR, des conditions légales de l’avortement et de la lutte contre les Violences Sexuelles Basées sur le Genre au Burkina Faso ;
  • Capitaliser/documenter et vulgariser les bonnes pratiques, les leçons apprises et autres formes de recherches en matière de SSR ;
  • Contribuer à l’effectivité de l’accès à la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents.

Pour la mise en œuvre des plans d’action pour l’atteinte de ces objectifs, la CAPSSR-BF initie le recrutement d’un assistant en plaidoyer et communication avec l’appui technique et financier de Pathfinder International à travers le projet RESOnance.

Poste a pourvoir : Un (01) assistant en plaidoyer chargé(e) de la communication

II – Responsabilité et principales tâche

Sous la responsabilité de la coordonnatrice de la CAPSSR/BF, l’assistant(e)  plaidoyer chargée de la communication devra :

  • Appuyer la Coordonnatrice dans toutes les activités de communication et plaidoyer en lien avec les objectifs de la structure ;
  • Participer à l’adaptation et au bon fonctionnement du système d’information et de communication de la structure pour une meilleure communication institutionnelle et rayonnement de la structure ;
  • Coordonner toutes les activités de communication de la structure ;
  • Animer les outils de communication (site web, Facebook, tweeter, instagram, Watsapp, Skype, linkedin etc.) de la structure ;
  • Faire le suivi de la mise à jour des différents outils de communication ;
  • Fournir des rapports mensuels, trimestriels et semestriels des activités au coordonnateur et au chargé du suivi / évaluation.
  • Veiller à ce que les partenaires de mise en œuvre des projets transmettent au CAPSSR/BF leurs rapports d’activités
  • Apporter un conseil au personnel et aux membres de la CAPSSR dans tout ce qui concerne l’éthique et la morale relatives au domaine de la communication

Profil souhaité et qualités personnelles

  • Diplôme universitaire d’étude supérieur en communication, en sciences sociales ou équivalent (niveau BAC + 3 minimum) ;
  • Expérience professionnelle d’au moins 3 ans en rapport avec le plaidoyer et la coordination des activistes de communication surtout en lien avec la santé sexuelle et reproductive;
  • Bonne connaissance dans le domaine de la Santé se la Reproduction ;
  • Bonne connaissance des droits sexuels et reproductifs au Burkina Faso
  • Expérience avec une association ou une organisation non gouvernementale souhaitable ;
  • Excellentes compétences dans la communication institutionnelle ;
  • Excellentes compétences dans la communication interpersonnelle ;
  • Aptitude à travailler en équipe, sens de l’initiative et de l’anticipation et culture des résultats ;
  • Aptitude à travailler sous pression ;
  • Avoir une bonne capacité d’adaptation et de flexibilité ;
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, PowerPoint, internet et les réseaux sociaux…).

IV – Lieu du poste : Ouagadougou

V – Durée du contrat : CDD de 1 an avec possibilité de renouveler. Toutefois le ou la candidate retenu (e) sera soumis à une période d’essai de 3 mois.

VI – Dossiers à fournir

  • (01) CV détaillé auquel sont annexées les attestations des expériences acquises (préciser les personnes de référence dans le CV).
  • (01) Lettre de motivation adressée à Madame la Présidente de la CAPSSR-BF avec prétention salariale
  • (01) Copie du ou des diplômes obtenus
  • (01) Copie de la Carte d’Identité Nationale ou du Passeport

Date limite des dépôts :

  • Les candidatures sont reçues directement au siège de la CAPSSR-BF (Clinique de la Santé de la Famille collée au Lycée Nelson Mandela à 100m du FONER) ou par mail à l’adresse suivante : contact@capssr-bf.org au plus tard le 10 Janvier 2020 à 15h 00
  • La description du poste est disponible au Secrétariat de la CAPSSR-BF.

Les atouts

Personnes sensibles à la problématique de l’avortement sécurisé fortement encouragées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.